Saint-Alban-du-Rhône, au carrefour de cinq départements

logo du site
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,
  • Saint-Alban-du-Rhône,

Accueil du site > Pages Annexes > Qui m’a vu a pleuré,....

Qui m’a vu a pleuré,....

« Qui m’a vu a pleuré, qui me verra pleurera »

Telles sont les inscriptions, en latin, que nous pouvions lire sur une pierre qui apparaissait, lors des grandes sécheresses, dans le lit du Rhône avant que celui ci ne soit canalisé.

pierreCette pierre est certainement à l’origine du nom du lieu dit « LA ROCHE » situé en contrebas de notre village.

De quand datent ces inscriptions ? Que signifiaient-elles ?

Si l’origine des ces inscriptions est inconnue, la légende prétend que l’apparition de la pierre, due au retrait de l’eau, était annonciatrice de grandes catastrophes : on l’aurait vu avant 1914 et avant 1939. Une version, plus raisonnable, affirme que sa mise à jour a fréquemment précédé des crues importantes.

Sa dernière apparition date de l’été 1976 qui avait été particulièrement sec. Depuis, quelles que soient les conditions météorologiques, les aménagements du Rhône maintiennent le niveau de l’eau constant et cette pierre reste invisible.

Est-elle engloutie à tout jamais dans les eaux du fleuve ?

A-t-elle été détruite lors des travaux d’aménagement du Rhône ?

Retour à la page précédente



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF